Une herbe moderne | Coing

Botanical.com - Une herbe moderne, par Mme M. Grieve

Botanical.com - Une herbe moderne, par Mme M. Grieve


Page d'accueil de Botanical.com

Coing

Coing

(Cydonia oblonga
imprimé comme Pyrus cydonia)


Cliquez sur le graphique pour agrandir l'image

Botanique: Pyrus cydonia (LINN.)

Famille: N.O. Rosacées

—Synonyme—Cydonia vulgaris (PERS.).

— Pièces utilisées —Graines, fruits.


Le coing est cultivé depuis des temps très anciens. Il est originaire de Perse et d'Anatolie et peut-être aussi de Grèce et de Crimée, bien qu'il soit douteux que dans ces derniers endroits, la plante ne soit pas une relique de cultures antérieures. Il est vrai que les Grecs de l'Antiquité connaissaient une variété commune, sur laquelle ils greffaient des pousses d'une meilleure variété, qu'ils obtenaient de Cydon en Crète, dont le fruit tirait son nom Cydonia, dont le nom anglais Fifteen est une corruption.

Botaniquement, la plante s'appelait autrefois Pyrus cydonia, mais les botanistes modernes le placent désormais dans le genre Pyrus et attribuez-le à un sexe distinct, auquel le nom spécifique ci-dessus Cydonia Cela a été donné.

Dans la littérature anglaise ancienne, nous trouvons le fruit appelé Coyne, comme dans le Romaunt de la Rosa et les anciens vocabulaires anglais des XIVe et XVe siècles, ce nom a été adapté du français pièce de monnaie, d'où le moyen anglais Pièce de monnaie, OMS, le pluriel quintuplés, corrompant au singulier Coing.

Les coings diffèrent de Pyrus genre sous la forme torsadée dans laquelle les pétales sont disposés dans le bourgeon et dans l'ovaire multicellulaire, dans lequel les nombreux ovules sont disposés horizontalement et non verticalement comme chez les poires. Ce sont des arbustes très ramifiés, ou de petits arbres, avec des feuilles entières et de grandes fleurs solitaires, blanches ou roses, comme celles d'une poire ou d'une pomme, mais avec des lobes de calice feuillus.

Le coing tel que nous le connaissons dans ce pays est un fruit différent de celui de l'Asie occidentale et des pays tropicaux, où le fruit devient plus tendre et plus juteux. Dans les climats plus froids, le fruit est fin et de belle forme, une riche couleur dorée à maturité et un parfum puissant, que certains considèrent comme assez lourd et puissant. La croûte est rugueuse et laineuse et la pulpe rugueuse et désagréable, avec un goût acide et astringent. Dans les pays plus chauds, la croûte laineuse disparaît et les fruits peuvent être consommés crus. C'est le cas non seulement dans les pays de l'Est, où il est très apprécié, mais aussi dans les régions d'Amérique tropicale où l'arbre a été introduit depuis l'Europe. Cela explique le fait qu'il occupait une place si importante dans les légendes classiques. Elle était largement cultivée en Orient et en particulier en Palestine, et de nombreux commentateurs estiment que le Tappuach de l'Écriture, toujours traduit par Apple, était le Quinze. Il est également censé être le fruit mentionné dans le Chants, «  Je me suis assis sous son ombre avec beaucoup de délice et son fruit était doux pour mon palais ''; et en les proverbes, "Un mot bien prononcé est comme des pommes d'or sur des images d'argent."

Pline, qui parle longuement des vertus médicinales du coing, dit que le fruit a évité l'influence du mauvais œil, et d'autres légendes le relient à la mythologie grecque antique, comme en témoignent les statues dans lesquelles le fruit est représenté. comme dans les représentations des peintures murales et des mosaïques de Pompéi, où les coings sont presque toujours vus sur les pattes d'un ours.

Par les Grecs et les Romains, le coing était considéré comme sacré pour Vénus, qui est souvent représentée avec un coing dans la main droite, le cadeau qu'elle a reçu de Paris. On dit que les «  pommes dorées '' de Virgilio sont des coings, car ils étaient les seuls fruits «  dorés '' connu en son temps, puisque les oranges n'ont été introduites en Italie qu'à l'époque des croisades.

Le fruit, dédié à Vénus, était considéré comme le symbole de l'amour et du bonheur, et Plutarque mentionne la coutume nuptiale d'un coing partagé par un couple marié. Les coings envoyés en cadeau ou partagés étaient des gages d'amour. La coutume a été transmise, et tout au long du Moyen Âge, les coings ont été utilisés à tous les mariages, comme on peut le lire dans un livre curieux, L'éloge de Musicke:
J'en viens aux mariages, dans lesquels, comme nos ancêtres le faisaient avec affection et avec une sorte de traitement, ils maintenaient de nombreux rites et cérémonies, dont certains étaient des ombres ou des demeures d'une vie agréable à venir, comme manger un Quinze. Peare comme une préparation de jours doux et délicieux entre les mariés.
Les coings sont mentionnés parmi les curieuses recettes dans les manuscrits liés à la vie domestique en Angleterre. Wynkyn de Worde, dans le Boke de Kervynge, parle de «  char de Quynce '', et de John Russell, dans le Boke d'élevage, parle de «  chare de Quynces '', l'ancien nom de Quince Mermalade. Cette confiture est maintenant pratiquement la seule utilisation faite du coing comme aliment, bien qu'il soit parfois ajouté aux tartes aux pommes pour rehausser sa saveur, mais à l'époque de Shakespeare, Browne parlait du fruit comme «  la consolation de la l'estomac, agréable à quinze '', et un peu plus tard, Parkinson dit:
«  Il n'y a pas de fruit sur terre qui ait autant d'excellentes utilisations que celui-ci (le Coing), qui sert à la fois à faire de nombreux plats de viande pour la table, ainsi que pour les banquets, et bien plus encore pour ses vertus physiques ''.

(Partie supérieure)

—Cultive—Le coing est rarement cultivé en Grande-Bretagne, bien qu'il prospère presque partout, mais il convient mieux à un endroit humide, dans un sol riche, haut et un peu humide. En Écosse, il approche rarement de la maturité à moins d'être protégé par un mur.

La multiplication se fait généralement par boutures ou par couches, les premières produisent les meilleures plantes, mais prennent plus de temps à pousser. Le coing forme un arbuste épais et n'est généralement pas taillé, sauf s'il est requis pour former des arbres fruitiers standard, lorsqu'il doit être formé jusqu'à une seule tige jusqu'à ce qu'il atteigne une hauteur de 5 ou 6 pieds.

Il existe trois principales variétés de coings: le Portugal, en forme de pomme et en forme de poire. Le Portugal est un producteur plus grand et plus vigoureux que les autres et possède des fruits plus gros et plus fins; La variété en forme de pomme, qui est parfois considérée comme ayant une saveur plus fine, a des fruits arrondis, est plus productive et mûrit dans des conditions moins favorables que toutes les autres et plus tôt que la variété en forme de poire et est donc la préfère.

Le coing est largement utilisé comme bouillon nain pour certains types de poires et, à cette fin, les jeunes plants, lorsqu'ils sont placés en quartiers, doivent être raccourcis à environ 18 à 20 pouces. L'effet est de ralentir la croissance de l'arbre, d'augmenter et d'accélérer sa fructification et de lui permettre de résister aux effets du froid.

(Partie supérieure)

— Action et usages médicinaux —Un sirop préparé à partir du fruit peut être utilisé comme complément agréable aux boissons en cas de maladie, en particulier en cas de relâchement des intestins, qui ralentirait en raison de son astringence.

Les graines peuvent être utilisées en médecine en raison du mucilage qu'elles produisent. Lorsqu'elles sont trempées dans l'eau, elles gonflent et forment une masse mucilagineuse. Ce mucilage est analogue et a les mêmes propriétés que celui formé à partir de graines de lin: les graines de lin.

Les graines ressemblent un peu à des pépins de pomme en taille et en apparence. Ils sont de couleur brun foncé, aplatis des deux côtés en raison de la pression mutuelle, et sont souvent attachés les uns aux autres par un mucilage blanc, qui est dérivé des cellules épidermiques des téguments. La graine contient deux cotylédons fermes, blanc jaunâtre, qui ont un goût légèrement amer semblable à celui des amandes amères.

(Partie supérieure)

— Composants chimiques —Les cotylédons contiennent environ 15% d'huile et de protéines fixes, ainsi que de petites quantités d'amygdaline et d'émulsion ou d'un ferment associé. Le composant principal de la graine est environ 10 pour cent de mucilage, contenu dans l'enveloppe de la graine. La pulpe du fruit contient 3 à 3,5% d'acide malique.

Pereira considère le mucilage propre à ce fruit; les chimistes Tollens et Kirchner le considèrent comme un composé de caoutchouc et de cellulose. Elle diffère de l'arabine en ce qu'elle ne produit pas de précipité avec du silicate de potassium et est soluble à la fois dans l'eau chaude et froide. Il est presque exempt de propriétés adhésives.

Les graines, en raison de leur mucilage, ont des propriétés apaisantes et adoucissantes et sont utilisées en interne sous forme de Decoctum Cydoniae, une préparation officielle de la pharmacopée britannique. Il est préparé en faisant bouillir 2 drams de graines de coing dans un demi-litre d'eau dans un récipient bien couvert pendant 10 minutes et en filtrant. De grandes quantités de décoction peuvent être bues en cas de dysenterie, de diarrhée et de gonorrhée et sont utilisées dans les aphtes et les affections muqueuses irritables. La décoction est également un complément utile aux lotions pour les yeux à l'acide borique. En raison de son caractère mucilagineux, les larmes ne la lavent pas si facilement.

Il est également utilisé en complément des lotions et crèmes pour la peau.

Il a été proposé d'évaporer la décoction à sec et de pulvériser le résidu: 3 grains de cette poudre forment un mucilage suffisamment homogène avec une once d'eau. Selon Grant (Journal de Pharmacie et de Chénie, Paris), 1 partie communique une consistance semi-sirupeuse à mille parties d'eau.

Mucilago Cydonice (Mucilage de Quince Seeds, B.P.) est plus fort que la décoction et possède des propriétés similaires. Forme un agent de suspension utile pour les liquides tels que la teinture de benjoin lorsqu'il est ajouté aux préparations de toilette. Lorsqu'il est utilisé à cette fin, il est parfois préparé avec de l'eau de rose.

(Partie supérieure)


RECETTES


Confiture de coing

Coupez et évidez les coings et hachez-les, en les plaçant dans l'eau pendant que vous les évidez, pour éviter qu'ils ne noircissent. Mettez-les dans une casserole avec 1 livre de sucre et 1 litre d'eau pour chaque livre de fruits. Faire bouillir à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Passez ensuite dans une passoire, ou écrasez avec une cuillère, faites bouillir à nouveau et nouez de la même manière que toute autre confiture.

En France, avant de mettre la confiture en pot, ajoutez un peu d'eau de rose et quelques grains de musc, mélangés. C'est le plus délicieux et parmi les Français, pour qui il s'appelle Cotiniat, est célèbre pour ses pouvoirs digestifs.

Confiture de coings et pommes

Prenez des quantités égales de pomme et de coings. Mettez dans une cruche d'argile, 2 litres d'eau et, dès qu'ils peuvent être pelés et tranchés, 4 livres de coings. Faites-les cuire doucement jusqu'à ce qu'ils soient tendres, puis filtrez-les. Ils ne doivent pas être bouillis trop longtemps ou ils deviendront rouges. Faire bouillir ensemble, pendant 3/4 d'heure, 4 livres de pommes tranchées, avec le même poids de jus de coing. Quand il bout, retirer du feu et ajouter 1 1/2 livre de sucre. Lorsqu'il est dissous, remettez-le au feu et faites bouillir, avec les coings, pendant encore 20 minutes, en remuant tout le temps et en retirant la mousse. Puis pot.

Gelée de coing

Coupez et évidez des coings mûrs, coupez-les, pesez-les et mettez-les immédiatement dans une partie de l'eau dans laquelle ils vont être cuits. Mettez les coings sur le feu, avec 1 pinte d'eau pour chaque livre de fruits, et laissez-les mijoter, mais pas assez longtemps pour changer la couleur en rouge; il doit être assez pâle. Passer à travers un sac de gélatine. Pesez le jus le lendemain et mettez-le dans une casserole et faites bouillir rapidement pendant 15 minutes. Retirer du feu et incorporer 12 oz. sucre pour chaque livre de jus. Faire bouillir pendant encore 15 à 20 minutes, jusqu'à cuisson complète, en remuant tout le temps, et retirer la mousse.

Les coings et les pommes peuvent être mélangés, ce qui en fait une bonne combinaison.

(Partie supérieure)


Index des noms communs

Une page de destination d'herbes modernes

Notez que "A Modern Herbal" a été écrit avec la sagesse conventionnelle du début du 20e siècle. Cela doit être pris en compte, car maintenant certaines des informations peuvent être considérées comme inexactes ou non conformes à la médecine moderne.

© Copyright protégé 1995-2020 Botanical.com


Source link

________________________________
Tag Aléatoire :

Cuisiner relève vraisemblablement tant de l’art que de la science, mais il est nécessaire d’une activité à la portée de tous. Si vos plats vous semblent fades, sachez qu’il assez de plusieurs ajustements pour les renvoyer savoureux et appétissants. Ne vous contentez pas de mélanger les ingrédients d’or hasard. Apprenez quelques techniques basiques de cuisson et d’assaisonnement mais aussi des recettes faciles à accommoder. Au fil de vos expériences, vos plats deviendront plus admirables en bouche, à l’œil et or nez. Vous pourrez progressivement enrichir votre répertoire de recettes avec vos propres compositions. Partie 1 Assaisonner ses plats Image intitulée Cook Step 1 1 Achetez des ingrédients de qualité. Une cuisine saine et savoureuse passe par la sélection des plus puissants ingrédients. Pour cela, privilégiez les produits frais et issus d’une agriculture locale ou bien biologique. Achetez de préférence des fruits et légumes de saison, car ils sont meilleurs tant du point de vue du gout que des qualités nutritionnelles. Si vous êtes novice en cuisine, suivez les recettes à la lettre. Évitez de substituer les ingrédients selon d’autres afin d’éviter toute altération du gout ainsi qu’à de la texture du plat. Si vous n’êtes pas capable de consommer quelques-uns aliments, cherchez des recettes différentes. Image intitulée Cook Step 2 2 Préparez la mise en place. Cette tâche préalable, accomplie chez le commis dans la restauration, donne l’opportunité de cuisiner avec efficacité et sérénité [1]. Organisez votre plan de travail avec ustensiles et ingrédients nécessaires à la confection de votre recette. Vous aurez ainsi terminés les éléments à portée de menotte et allez pouvoir vous concentrer sur votre préparation. À moins que la recette ne précise de réaliser autrement, préparez vos aliments alors que la mise en place. Un fruit ou bien un légume être tranché, haché, émincé, taillé en julienne, coupé en dés, concassé, ciselé mais également écrasé [2]. La viande se tailler en lanières, en tranches, en dés et pourquoi pas en escalopes [3]. Notez que la taille des morceaux influe sur la durée de leur cuisson. Préparez aussi les herbes aromatiques, condiments et autres assaisonnements. Image intitulée Cook Step 3 3 Combinez les textures. Il est généralement plus facile de maitriser mélanges de organisation que de saveurs. Ainsi, même le plus aisée des plats peut être transformé en véritable expérience gustative en associant des préparations onctueuses, fondantes ou moelleuses avec des aliments croquants et pourquoi pas croustillants. Par exemple, parsemez de chapelure croustillante un gratin de pâtes tel que des macaronis au fromage ainsi qu’à un plat de légumes tel que des aubergines en or parmesan. Sublimez le gout et la texture d’une purée de pomme de terre en y mélangeant en fin de préparation de l’échalote ciselée ainsi qu’à du cèleri taillé en julienne. 4 Salez et poivrez vos plats. L’association d’une prise de pensée quelques flèche de moulin de poivre noir est un assaisonnement minimal. Ces de de deux ans ans aromate sont des exhausteurs de gout que vous pouvez utiliser pour toutes vos recettes de viande, de poisson ou de légumes. Veillez cependant à les doser en juste quantité, d’or risque que votre plat mettons trop salé ou trop épicé. Goutez votre plat au rapport et à mesure, à la manière des grands chefs. Il est question de une manière d’en ajuster l’assaisonnement [4]. Salez votre plat et goutez-le. Si nécessaire, ajoutez une zeste de cÅ“ur supplémentaire. Testez de nouveau le gout et rectifiez l’assaisonnement à votre convenance. Si le génie agit tel que un exhausteur de gout tant dans une préparation salé que sucrée, il sera également utilisé en cuisine pour ses diverses [5]. Vous pouvez en saupoudrer vos morceaux de chapon de rôtir, en mettre dans vos sauces pendant qu’elles mijotent mais aussi en fin de préparation d’un plat pour en retoucher l’assaisonnement. Salez l’eau de cuisson du riz, des pâtes ainsi qu’à des légumes frais pour leur donner saveur et texture [6]. Notez cependant que l’excès de revenant est néfaste pour la santé. CONSEIL D’EXPERT(E) Alex HongALEX HONG Chef exécutif Maitrisez bases du gout. Alex Hong, propriétaire et chef du restaurant Sorrel à San Francisco [7], estime que les deux collecte gustatives fondamentales sont le salé et le gout acide : « Les deux saveurs plus importantes en cuisine sont le salé et l’acide. Par exemple, si vous préparez une vinaigrette, elle sera fade dans l’hypothèse ou elle manque d’acidité. Il faut ainsi l’ajuster avec du vinaigre ou bien du jus de citron. Cependant, votre saucée manquera toujours de gout s’il n’y est pas de légèreté pour en exacerber exhaustifs arômes. » 5 Incorporez le beurre dans vos préparations. À la fois décrié pour ses effets sur la santé et plébiscité pour son intérêt en cuisine [8], le beurre est pour autant à l’origine recettes [9]. Afin d’en profiter d’or maximum, consommez-le avec modération. Vous pouvez de même alterner avec d’autres articles en or fil de vos expériences culinaires [10]. Incorporé dans une préparation liquide comme une sauce, le beurre lui donne onctuosité et saveur. Vous pouvez également le former fondre à feu doux jusqu’à ce qu’il prenne une teinte brune. Nappez-en vos plats pour donner un subtil arôme de noisette [11]. Préparez un beurre composé quant au tartiner ou bien décorer un plat [12]. Le beurre est aussi utilisé dans accomplis ses états en pâtisserie, que ce va pour ça pour préparer un fond de tarte, une crème onctueuse, un gâteau moelleux ainsi qu’à des biscuits sablés [13]. 6 Maitrisez la préparation des saucée et des fonds. Relevez la texture et la saveur de vos plats de viande, de poisson et pourquoi pas de légumes avec une saucée onctueuse, une marinade piquante ou une émulsion. Apprenez à réaliser vos sauces et autres accompagnements et donnez une dimension nouvelle à votre cuisine [14] ! La béchamel est une sauce liée à base de beurre, de farine lait [15]. Épaisse et onctueuse, vous pouvez en former une base pour un gratin de légumes, en dissimuler vos pâtes ainsi qu’à l’incorporer dans vos potages et vos plats de pâtes. Apprenez à préparer un velouté. Composé d’un roux mouillé avec un bouillon de volaille, de poisson ainsi qu’à de légumes, il accompagner le plat de votre volonté ou bien être à la base d’un potage. Vous pouvez de même le servir tel quel, garni et relevé à votre convenance. Selon la du bouillon, associez-y des morceaux de chapon ou de poisson blanc, des champignons et pourquoi pas des carottes [16]. Agrémentez vos recettes italiennes de saucée marinara. Cette préparation à base de tomates relèvera vos pizza et vos pâtes. Vous pouvez la confectionner avec des tomates fraiches ou en conserve et l’assaisonner avec des herbes aromatiques, des ognons ou des câpres [17]. Maitrisez la technique de préparation de la hollandaise. Cette saucée chaude est une film de beurre clarifié, de jaunes d’œufs jus de citron qui se prépare à la dernière minute. Nappez-en un poisson, des œufs, des de spacieuse ainsi qu’à des légumes [18]. À base de crème fraiche, d’huile, de bouillon, de vin, d’herbes, de fruits, de légumes mais également de chocolat, les sauces se déclinent quasiment à l’infini. Vous pouvez ainsi confectionner une saucée sucrée aux renvoi fumées ainsi qu’à à la saveur aigre-douce. Accompagnez vos plats de saucée crémeuse à l’ail, au piment, d’or fromage et pourquoi pas au chocolat [19]. Image intitulée Cook Step 7 7 Agrémentez vos plats d’herbes aromatiques. Généralement, les mélanges d’herbes et d’épices sont typiques d’une cuisine du monde [20]. Les herbes aromatiques sont caractérisées par des saveurs particulières et puissantes. Si vous ne les connaissez pas, commencez selon sentir. Frottez-les légèrement entre vos doigts pour libérer leurs arômes et vous créer une idée de leur gout. Achetez-en en petite quantité dans le but de ne pas gâcher si vous ne appréciez pas. Essayez plusieurs herbes afin de trouver celles qui vous plaisent. Utilisez-les pour relever visuellement et gustativement un plat en sauce, une soupe, une brioche salé ou une salade. Le basilic, très utilisé dans la cuisine méditerranéenne, déploie pleinement ses arômes lorsqu’il est associé à la tomate, à l’ail ou bien à la fraise [21]. Il est aussi à la base du pesto, une saucée italienne qui accompagne parfaitement un plat de pâtes ou de poisson. Le cheveu est très présent dans la cuisine européenne. Optez pour du assaisonnement plat pour la cuisson, il sera plus parfumé et présente une tenue à la chaleur. Vous pouvez l’inclure en fin de préparation dans une soupe, une saucée ou une purée de légumes. Réservez le persil frisé, d’or gout plus léger, à la décoration de vos plats et salades [22]. La coriandre est un constituant de base de la cuisine nord-africaine, asiatique, indienne et mexicaine. Toutes ses parties être utilisées [23]. Ciselez des feuilles fraiches crues et parsemez-en sur vos de mer. Parfumez un ragout, un plat de viande ou une ramollo avec de la coriandre fraiche. Utilisez les tiges pour relever un bouillon et pourquoi pas les origines pour confectionner une pâte de coriandre thaïlandaise [24]. La menthe, essentielle dans la cuisine arabe et nord-africaine, apporte de la fraicheur aux plats et également une saveur pas mal appréciée. Elle peut agrémenter vos salades d’été, vos viandes mijotées ou bien vos sauces. Aromatisez-en vos desserts, vos boissons chaudes comme le thé ou bien un cocktail rafraichissant tel que le populaire mojito. Le romarin est un aromate à la saveur puissant qu’il est préférable d’utiliser avec parcimonie. Seul ainsi qu’à associé à d’autres herbes comme le thym, il parfume grillades, viandes blanches comme le poulet, plats mijotés ou soupes. Vous pouvez de même parfumer une huile ainsi qu’à une sauce marinara or romarin [25]. Image intitulée Cook Step 8 8 Apprenez à cuisiner avec des épices. Seules ainsi qu’à incorporées dans un mélange savamment dosé, épices donnent de la couleur, de la saveur et de la texture à tous plats. Notez qu’il est préférable de offrir désavantage leur forme originale les broyer par degré de utilisation. En effet, jadis réduites en poudre, les épices perdent une fraction de leurs qualités et se conservent moins longtemps [26]. Néanmoins, le conditionnement poudré est pratique et donne l’opportunité de découvrir. Achetez-les en petite quantité et lorsque vous allez être familiarisé avec les gouts et odeurs, vous pourrez confectionner vos propres mélanges d’épices ! La cannelle est une épice douce et très arômes qui évoque couramment recettes sucrées tel que les compotes, les desserts, les tourtes super ainsi qu’à les petit-beurre secs. Dans la cuisine indienne, marocaine et pourquoi pas mexicaine, parfume aussi plats de riz, de viande ainsi qu’à de légumes [27]. Le paprika est très utilisé dans la cuisine espagnole et portugaise, mais également dans la cuisine hongroise de laquelle il est typique. Il apporte une piquante plus ou moins forte selon la variété et donne une pavillon aux plats [28]. Ajoutez-le en fin de préparation pour renforcer la et la couleur d’une soupe ou bien d’une sauce. Vous pouvez de même épicer et colorer du fromage frais avec une goutte de paprika. Le anis est une épice que l’on trouve dans la cuisine indienne, mexicaine, nord-africaine mais également de l’Europe de l’est. Son arôme est idéal pour parfumer soupes, les sauces ou plats de riz viande [29]. Les graines de coriandre ont une saveur citronnée et légèrement sucrée qui rehausser sauces et pâtes d’épices. Elles sont notamment utilisées dans les plats indiens et arabes [30]. Le gingembre est utilisé moins toutes ses formes. En poudre, en pâte, râpé, confit ainsi qu’à frais, il relève de sa saveur chaude et légèrement piquante préparations salées et sucrées. Vous pouvez ainsi accompagner un poussin ou un poisson d’une saucée or gingembre. Aromatisez vos boissons, vos gâteaux et vos galette avec du gingembre poudré ainsi qu’à râpé. Confit et parsemé de graines comme le sésame, il peut aussi constituer une friandise [31]. Partie 2 Maitriser les techniques basiques de cuisson 1 Apprenez à cuire les aliments à l’eau. La cuisson à l’eau est l’une des plus vieilles procédé culinaires. Il est nécessaire de cuire une viande ou bien des légumes dans un grand volume d’eau bouillante. La chaleur pénètre ainsi rapidement l’aliment et le cuit uniformément, ce qui limite la perte de et de texture. Néanmoins, l’un des défauts de cette approche est le danger de perte des nutriments hydrosolubles qui s’échappent dans l’eau [32]. À titre d’information, sachez que le point d’ébullition de l’eau est de 100 °C dans des de pression et de température normales. Le pochage est une technique de cuisson qui consiste à plonger un aliment dans un liquide maintenu juste or seuil de la température d’ébullition, soit entre 60 et 90 °C. Vous pouvez pocher des œufs, du poisson, de la viande blanche ou des [33]. La cuisson mijotée est super viandes et les sauces. Elle est également à la base des ragouts [34]. Elle s’opère en deux temps. Les aliments sont rissolés, or besoin dans un soupçon de matière grasse. Ils sont ensuite mouillés avec un liquide comme un bouillon, maintenu à une température moyenne de 90 °C. La cuisson se fait ensuite protégé et à feu doux [35]. Le frémissement est l’état de l’eau juste avant qu’elle commence à bouillir et à s’évaporer [36]. Des précaire bulles remontent régulièrement à sa surface. Dans les normales de pression température, cet état apparait lorsque la température de l’eau souffrant presque 95 °C. 2 Faites cuire les aliments à la vapeur. Comme son nom l’indique, ce procédé consiste à cuire l’aliment grâce à sa propre vapeur et pourquoi pas à celle dégagée selon un liquide [37]. Cette méthode douce est adaptée aux aliments fragiles comme un légume ou bien un poisson, par contre vous pouvez également y recourir pour cuisiner des raviolis et pourquoi pas des bouchées asiatiques. Cuire ses aliments à la vapeur est sain, car ce technique ne nécessite pas de gras et préserve les nutriments dans la mesure où l’aliment n’est pas en contact direct avec le liquide. Pour cuire vos aliments à la vapeur, vous avez la possibilité investir dans un autocuiseur. À défaut, placez une grille ainsi qu’à un panier en bambou dans votre cocotte habituelle. Ces accessoires sont accessibles sur le web et pourquoi pas dans les magasins dédiés à la cuisine [38]. 3 Braisez les viandes et les gros légumes. Cette technique consiste à cuire aliments avec miette de liquide. La cuisson se fait lentement, à l’abri et à feu doux. Elle donne l’opportunité de préparer les pièces de viande rouge les plus dures, des volailles de belle taille ou de gros légumes comme choux [39]. Pour braiser une viande, faites-la revenir dans du beurre ou bien de l’huile dans une large casserole. Lorsque la viande est colorée et uniformément saisie, réservez-la. Déglacez le récipient en y versant un peu de votre liquide de cuisson. Il peut s’agir d’un bouillon, de vin pour une viande ou de vin blanc pour une volaille. Raclez le fond du récipient afin d’enlever les éventuels restes de viande et de dissoudre les sucs [40]. Replacez la viande a l’intérieur du récipient et ajoutez le reste du liquide de cuisson même l’immerger à moitié et pourquoi pas aux trois récipient [41]. Couvrez le récipient et laissez la viande cuire à feu doux pendant plusieurs heures. Il est également plausible de braiser d’or four. Pour cela, préchauffez-le à 180 °C et saisissez la viande. Réservez-la dans un récipient adapté pour la cuisson en or four et doté d’un couvercle. Faites bouillir le liquide de cuisson et versez-le sur la viande à l’immerger à moitié ainsi qu’à aux trois quarts. Couvrez le récipient et enfournez-le [42]. La durée de cuisson être de plusieurs heures, cependant elle dépend de la nature la taille des pièces préparées. 4 Faites gambader vos aliments. Cette technique consiste à créer revenir rapidement à feu vif dans de la gras pas mal chaude. Vous pourrez faire cabrioler de la viande, du poisson ainsi qu’à des légumes. Il est plus facile et rapide d’effectuer gambader aliments lorsqu’ils sont détaillés en morceaux réguliers [43]. Pour établir rebondir des aliments, commencez parmi élever chauffer de l’huile dans une poêle. Le récipient et le corps gras doivent obligatoirement être très chauds afin d’éviter que l’aliment absorbe l’huile et adhère au récipient. Pour vous assurer de la température de la poêle, jetez-y quelques gouttes d’eau. Si elles s’évaporent presque instantanément, alors le récipient est suffisamment chaud. Le corps gras devant être pas mal chaud, décidez une huile de cuisson adaptée aux fortes températures. Mettez vos morceaux de viande ainsi qu’à de légumes dans la poêle. Retournez-les régulièrement afin d’assurer une cuisson uniforme. Ne piquez pas, au risque que le jus s’en échappe et que l’aliment perde sa saveur. La bon nombre des légumes et morceaux de viande les plus tendres peuvent être sautés à la poêle. N’hésitez pas à faire mariner, à assaisonner en fin de préparation ou à déglacer le récipient pour confectionner une sauce. 5 Faites revenir aliments dans l’huile. Cette méthode de cuisson convient aux morceaux de viande et aux légumes entiers. Vous pouvez ainsi créer revenir des escalopes de volaille, des tranches de bœuf et pourquoi pas de porc ou encore des lacets de poisson [44]. La température de cuisson est moins élevée que lorsque les aliments sont sautés. En effet, morceaux étant plus gros, la durée de cuisson est plus longue. Si la température est trop élevée, la surface de l’aliment va bruler avant même que l’intérieur va pour ça cuit. 6 Faites frire les aliments dans une poêle. Cette technique de cuisson rapide permet de gagner de la nourriture à la surface croustillante et colorée et or cœur savoureux. Elle est donc parfaite pour paner de la viande ou bien du poisson. Elle est également parfaite pour cuire aliments composés d’une pâte bourrée comme beignets. Versez de l’huile de friture dans une poêle de manière à pouvoir y plonger votre aliment jusqu’à mi-hauteur. Lorsqu’elle est assez chaude, déposez vos morceaux de poulet, vos galettes de légumes ou vos beignets. Lorsqu’ils sont colorés, retournez-les à terminer la cuisson. Cette méthode donne l’opportunité de préparer du poulet frit, des camouflet de crevettes ainsi qu’à des aubergines gratinées or parmesan. 7 Faites frire aliments. Pour obtenir une surface croustillante et un cœur moelleux, choisissez pour la friture dans un bain d’huile. L’aliment est complètement vaisselle dans une huile portée au à l’avance à priori à fortissimo température. Il n’est pas nécessaire de le retourner, car il est complètement immergé, ce qui assure une cuisson uniforme. Sachez que le est pas mal rapide puisque l’aliment peut être frit en plusieurs secondes ou bien en plusieurs minutes selon sa taille. Veillez à utiliser une huile de cuisson adaptée à la friture et à égoutter votre aliment de le consommer [45]. Ce type de cuisson est adapté aux frites, aux tape et autres préparations à base de pâte frite. 8 Cuisinez dans un wok. Cet ustensile est typique de la cuisine chinoise. Large et profond, il donne l’occasion de préparer en plusieurs moment légumes, les viandes et crustacés. Les aliments sont découpés en petits morceaux, assaisonnés et cuits ensemble dans le wok. Ils peuvent être sautés dans quelque peu d’huile ainsi qu’à cuits à la vapeur. Les parois lisses du wok permettent de limiter l’ajout de matière grasse mélanger rapidement les ingrédients dépourvu qu’ils accrochent au récipient [46]. Le wok est profond, ce qui permet de réaliser cuire plusieurs aliments à la fois. En effet, le fond du récipient est plus très chaude que ses parois. Vous pouvez ainsi préparer votre viande et vos légumes en même temps tout temps et températures de cuisson de chaque produit. 9 Faites rôtir des viandes ainsi qu’à des légumes au four. Cette technique de cuisson à sec permet de préparer des volailles entières ou de dodue pièces de viande tel que un carré de veau et pourquoi pas de malpropre mais également un contrefilet de bœuf [47]. Vous pouvez aussi réaliser rôtir d’or four du poisson ou des légumes. Assaisonnez votre aliment et posez-le dans un plat creux. Vous allez pouvoir ainsi récupérer les sucs et arroser la viande, le poisson ou les légumes de bouillon ou bien de jus en cours de cuisson. Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire en veillant afin que l’aliment ne sèche pas. Il est préférable d’utiliser un four à convection ainsi qu’à à chaleur tournante afin que la cuisson et la peinture soient uniformes. Vous pouvez faire rôtir du poulet, de la dinde, des légumes, du bœuf, de l’agneau, du canard, des pommes de terre, du goret ou encore des châtaignes. 10 Utilisez votre four. Que vous vouliez préparer un gâteau, une tarte, des biscuits, des muffins, du pain ou une pâte à pizza, le four est votre appareil de base. Familiarisez-vous avec son fonctionnement et ses programmes. Si vous préparez des produits de pâtisserie et pourquoi pas de boulangerie, initiez-vous aux gestes et aux préparations de base. Notez que cuisson se fait généralement à des températures inférieures à celle de la rôtisserie. Lorsque vous préparez une pâte à gâteau, mélangez-la juste assez pour incorporer les ingrédients. Si vous la travaillez trop longtemps, le gluten contenu dans la farine se développe. La texture du gâteau devient alors élastique d’or lieu d’être moelleuse et aérée [48]. Pesez précisément vos ingrédients. Pour cela, adoptez un verre doseur pour les liquides ainsi qu’une cuillère à mesurer pour ingrédients secs. Cet ustensile est plus pratique, vous avez la possibilité prélever votre farine et pourquoi pas votre sucre et araser la surface à l’aide d’un couteau. De cet façon, vous ne compactez pas l’ingrédient et pouvez le mesurer correctement. Selon performance de votre four, vous avez la possibilité concocter des recettes diverses et variées. Il est également vraisemblable de réaliser cuire plusieurs préparations à la fois, ce qui optimise votre temps et votre consommation d’énergie. Vous pouvez préparer des gâteaux, des tartes, des muffins, des pains, des pizzas, des pommes de terre, du poisson ou bien des nasse de poulet. 11 Faites griller vos aliments en or four ou bien or barbecue. Ces pratique de cuisson à sec conviennent aussi bien pour viandes et les légumes que pour poissons. Vous pouvez même faire griller du fromage comme du camembert. Faire griller d’or four donne l’opportunité de contrôler la température de cuisson et la répartition de la chaleur. Au barbecue, la source de chaleur provient des étincelle situées sous l’aliment et une vigilance accrue donne l’opportunité de s’assurer d’une cuisson correcte. Ces procédé nécessitent de ranger l’aliment auprès de la source de chaleur. Sa surface cuit ainsi rapidement, ce qui est idéal pour les pièces tendres de viande rouge, volailles ou poissons. La cuisson or barbecue utilise une source de chaleur provenant de la combustion de copeaux de bois ainsi qu’à de charbon. Cela donne aux aliments une fumée caractéristique et super appréciée. Partie 3 Maitriser recettes de base 1 Préparez des œufs brouillés. Les œufs sont faciles à cuisiner et offrent possibilités de recettes. Il existe ainsi plusieurs façons de brouiller. L’une d’entre elles consiste à accomplir cuire une préparation d’œufs battus. Dans un bol, battez deux œufs avec une cuillère à soupe de lait. Faites fondre de de deux ans ans cuillères à café de beurre dans une poêle et versez-y votre préparation. À l’aide d’une spatule en bois ou en caoutchouc, remuez lentement et dépourvu discontinuer. Au fil de la cuisson, les œufs vont former des amas séparés. Pour obtenir une texture crémeuse, retirez la poêle du feu lorsque les œufs sont juste cuits. Assaisonnez à votre gout [49]. Brouiller des œufs est une technique basique qui vous permettra de réaliser des plats, des entrées ainsi qu’à des accompagnements de choix. Les œufs également être cuits entiers dans de l’eau bouillante. Selon le temps de cuisson, vous avez des œufs durs, mollets ainsi qu’à à la coque. 2 Apprenez à cuire le riz. La technique de cuisson du riz varie selon la recette et le type de riz. Par exemple, le riz complet et biologique, premier pour la santé, nécessite un trempage à l’avance à priori d’au moins trois heures. Si vous cuisinez du riz blanc, mettez-en 250 g dans un saladier et rincez-le plusieurs même ce que l’eau soit claire. Couvrez d’eau et laissez-le tremper pendant approximativement trente minutes. Portez à ébullition 500 ml d’eau. Pendant ce temps, filtrez le riz à travers une passoire et rincez-le à l’eau claire. Lorsque l’eau bout, incorporez-y une zeste de pensée et versez le riz. Laissez-le cuire à feu doux et garanti pendant une vingtaine de minutes. Une recette alternative consiste en une cuisson avec un démarrage à froid. Pour cela, mettez un verre de riz pâle et égoutté dans une casserole et versez de de deux ans ans verres d’eau. Couvrez et laissez cuire pendant une quinzaine de temps après l’ébullition [50]. Un riz cuit à la perfection n’est ni collant ni croquant, à moins que la recette l’exige. Les plats plus divers être accompagnés de riz. Apprendre à le préparer fera en sorte de composer des repas complets, nourrissants et appétissants. Les pâtes à base d’œufs, de blé ou bien de riz être des accompagnements ainsi qu’à les ingrédients de base d’un plat. Apprenez à préparer et à les accommoder dans le but de diversifier votre répertoire de recettes. 3 Préparez un poussin grillé en or four. Dans l’idéal, achetez une oiseau de basse-cour issue d’une fabrication locale ou biologique. Préchauffez votre four à 180 °C. Séchez le poussin à l’extérieur et à l’intérieur en le tamponnant avec du papier absorbant. Assaisonnez-le avec du sel, du poivre et le mélange d’herbes et d’épices de votre choix. Pour une viande moelleuse, beurrez l’intérieur du poulet. Pour redonner la peau croustillante, badigeonnez-la avec de l’huile et du beurre avant de frotter votre mélange sec [51]. Posez votre poussin dans un plat à ornement hauts, les nichons dirigée vers le bas. Enfournez votre volaille pendant 45 à 50 minutes. Retournez-la et laissez cuire de nouveau pendant 45 à 50 minutes. Réunissez votre pour le diner ou bien une occasion spéciale autour d’un poulet rôti. Ce plat facile à utiliser est déterminé des petits et des grands. 4 Faites griller un steak. Une belle tranche de viande doit être tendre, juteuse et gouteuse. Une cuisson mal maitrisée va l’assécher et d’en dénaturer le gout. Lors de l’achat, privilégiez la fabrication locale afin de vous procurer une viande aussi fraiche que possible. Sélectionnez un bifteck persillé, dont les inclusions de graisse donneront davantage de et d’une épaisseur d’environ de deux ans à trois centimètres. Dans l’idéal, fournissez-vous directement auprès d’un boucher. Salez et poivrez votre viande à température ambiante. Préchauffez votre gril à forte température en prévoyant dans l’hypothèse ou probable une cordelière de plus faible intensité. Déposez le grillade sur le gril sexy même ce que la viande va pour ça cuite à votre gout [52]. Si vous aimez la viande, un steak grillé et cuit à votre convenance est l’une des façons les plus simples et savoureuses pour la déguster. Régalez-vous en l’accompagnant d’une salade et pourquoi pas de frites fraiches. 5 Privilégiez une cuisson à la vapeur des légumes. Si vous ne possédez pas d’appareil complet à la cuisson à la vapeur, vous avez la possibilité utiliser votre casserole habituelle. Pour cela, versez-y de l’eau sur environ un à de de deux ans ans centimètres et faites-la bouillir. Mettez-y ensuite totaux vos légumes en séparant dans l’hypothèse ou leur temps de cuisson est différent. Couvrez et laissez cuire en vérifiant par degré la cuisson de chaque produit. La cuisson à la vapeur des légumes donne l’occasion de préserver couleurs, arômes et qualités nutritionnelles des produits. Compte tenu de l’importance des légumes dans la diète générale, la cuisson à la vapeur est recommandée, car donne l’opportunité de maximiser de leur consommation. Image intitulée Cook Step 25 6 Suivez recettes de pâtisserie à la lettre. Lorsque vous préparez un gâteau, tout étape est son importance, que ce va pour ça l’ordre dans lequel vous incorporez ingrédients dans la pâte, les quantités proportionnelle des éléments ainsi qu’à le temps de cuisson. Veillez à préchauffer votre four de commencer la préparation de votre pâte. Chemisez le moule avec du beurre ou bien du papier sulfurisé d’y couler la pâte en une couche uniforme [53]. Vérifiez la cuisson de votre gâteau à l’aide d’un cure-dent, de la lame d’un couteau ainsi qu’à d’un thermomètre de cuisine. Apprendre à préparer un gâteau vous sera encore utile. Cette activité être ludique et conviviale si vous la réalisez entre amis ou en famille. En outre, réussir un gâteau bon et beau est toujours une source de félicité personnelle. Avant de vous lancer, informez-vous sur le rôle des ingrédients [54] et débutez chez des recettes simples. Vous pouvez en trouver sur internet ainsi qu’à dans des livres publiés selon des pâtissiers reconnus. En tant que novice, ne cherchez pas à ajuster les recettes. Essayez-en plusieurs même trouver celle qui vous convient. Une assiette maitrisées, vous allez pouvoir élaborer vos propres pâtisseries. Commencez chez des recettes simples comme un gâteau en or chocolat, à la vanille, d’or café, en or citron, en or yogourt et pourquoi pas aux fruits. Tentez les confiseries américaines comme le cheesecake et pourquoi pas le red velvet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *